Les pressions de Google pour faire supprimer un article critique

Par

Selon une ex-journaliste de Forbes, le géant américain a fait pression pour qu’un article le mettant en cause ne soit pas publié.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un article, le site Slate.fr raconte les mésaventures d’une ex-journaliste du magazine Forbes qui voulait écrire sur Google. « Dans un article publié sur Gizmodo, une ancienne journaliste de Forbes raconte qu’un de ses articles détaillant comment Google essayait de promouvoir son réseau social Google+ dans les médias contre une meilleure position dans les résultats de recherche de leurs articles a fini supprimé sous la pression du géant du Web. Pourtant, explique-t-elle, rien n’était faux. Elle n’a trahi aucune confidentialité, n’a jamais caché son identité de journaliste au moment de parler avec les employés de Google sur ce sujet. Mais Google, pris de panique, en a demandé la suppression. »