Pour la filiale d’Orange au Cameroun, il n’y a pas de petites économies

Par

Un contentieux autour de la rémunération de leur ancienneté oppose depuis plusieurs mois les salariés de la filiale d’Orange au Cameroun à la direction. Il illustre la difficulté qu’ont souvent les employés des succursales de multinationales à faire respecter leurs droits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Syndicaliste réputé pour son intégrité, Corneille Koungou croit aux vertus du dialogue social. Avec ses camarades, il a remporté, ces dernières années, plusieurs batailles dans le secteur des télécoms au Cameroun. Et en particulier au sein de la filiale du groupe Orange, pour laquelle il a travaillé pendant 16 ans, avant de prendre sa retraite.