Cristiano Ronaldo rejette les accusations d'agression sexuelle

Par
Cristiano Ronaldo, visé par une plainte pour agression sexuelle déposée par une femme dans le Nevada, a "fermement" démenti mercredi les accusations portées contre lui et dit attendre avec sérénité l'issue des investigations.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LISBONNE (Reuters) - Cristiano Ronaldo, visé par une plainte pour agression sexuelle déposée par une femme dans le Nevada, a "fermement" démenti mercredi les accusations portées contre lui et dit attendre avec sérénité l'issue des investigations.

Selon la plainte que Reuters a pu consulter lundi, une femme, Kathryn Mayorga, accuse le footballeur de l'avoir violée en 2009 dans un hôtel de Las Vegas. Elle ajoute avoir dû conclure sous la contrainte un accord de confidentialité de 375.000 dollars (324.000 euros) qu'elle veut faire annuler.

"Je démens fermement les accusations qui sont portées contre moi. Un viol est un crime abominable qui va à l'encontre de tout ce que je suis et de tout ce en quoi je crois", écrit Ronaldo sur son compte Twitter.

"Aussi soucieux que je puisse l'être de laver mon nom, je refuse de nourrir le spectacle médiatique créé par des gens qui cherchent à faire leur promotion à mes dépens", ajoute-t-il, disant attendre avec la "conscience tranquille" l'issue de toute enquête.

Le magazine allemand Der Spiegel a été le premier à révéler la semaine dernière l'existence d'accusations portées contre le Portugais, quintuple Ballon d'or.

Selon la plainte, Cristiano Ronaldo, qui porte les couleurs de la Juventus Turin, a rencontré Kathryn Mayorga en 2009 dans une boîte de nuit de Las Vegas avant de l'inviter la nuit suivante dans la suite de son hôtel.

Il aurait alors demandé à la jeune femme de se livrer à un acte à caractère sexuel avant de la violer. "Lorsque Cristiano Ronaldo a eu terminé d'agresser sexuellement la plaignante, il l'a autorisée à quitter la chambre et lui a dit qu'il était désolé et qu'il avait l'habitude de se comporter en gentleman", dit encore la plainte.

La police de Las Vegas indique qu'un rapport d'incident a été signalé la nuit du viol présumé et que le cas a été rouvert le mois dernier après que de nouvelles informations lui sont parvenues. Elle a toutefois refusé de confirmer que Cristiano Ronaldo était visé par une enquête.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale