Skripal, un traître doublé d'une "ordure", selon Poutine

Par
L'ex-agent double Sergueï Skripal, empoisonné en mars dans le sud de l'Angleterre, est une "ordure" qui a trahi sa patrie, a déclaré mercredi Vladimir Poutine.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

MOSCOU (Reuters) - L'ex-agent double Sergueï Skripal, empoisonné en mars dans le sud de l'Angleterre, est une "ordure" qui a trahi sa patrie, a déclaré mercredi Vladimir Poutine.

Victimes d'une intoxication au Novitchok, substance mise en point en Union soviétique dans les années 70, Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients le 4 mars à Salisbury. Londres a imputé leur empoisonnement à la Russie, qui nie toute implication.

Sergueï et Ioulia Skripal ont survécu, mais Dawn Sturgess, une femme sans lien avec eux, est décédée en juillet après avoir trouvé un flacon de parfum contenant la même substance.

"Certains de vos collègues défendent la thèse selon laquelle M. Skripal était une sorte de défenseur des droits de l'homme", a déclaré le président russe lors d'un forum sur l'énergie à Moscou. "C'était juste un espion, un traître à la patrie (...) Il s'agit tout bonnement d'une ordure, un point c'est tout", a ajouté le président russe.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale