Aux Etats-Unis, le spectre d’un calvaire carcéral pour Julian Assange

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

L'extradition serait illégale du point de vue du droit de l'UE, mais justement le RU doit la quitter le 1er janvier, ce qui permettrait à la décision d'échapper à un recours au niveau européen. Un mauvais tour joué par la juge, qui a vraisemblablement déjà préparé son verdict et qui se contente d'animer des débats pour la forme ... ?

Vous en oubliez un...

de l'humour désabusé en effet…

A un niveau moindre j'ai aussi été passible de "crime de lèse majesté", avec menaces de morts, dégradations à mon domicile, dépôt d'un cadavre "venu d'ailleurs" près de mon domicile... Avec des articles de presse puis plus du tout ! Une certaine Presse est tenue, elle aussi. 

La peur de la - je cite - "déstabilisation d'un territoire", cultivée par de tels gens de pouvoir, finit par les rendre capables des pires exactions avec la complicité des "milices" qu'ils tiennent également par la Peur et qui, en effet, n'en ont rien à f... du Droit, je tiens un telle expression d'un Maire de village et d'un président d'intercommunalité, par ailleurs proches de la police et de la gendarmerie au point de pouvoir bénéficier des instructions à décharge (celles qui permettent illico les classements d'affaires par les procureurs) autant que de besoin quand il arrive qu'il soient (enfin) "chargés" par des citoyens.

Ce sont de véritables délinquants politiques devant faire l'objet de tribunaux populaires. Il suffirait sans doute d'organiser un tribunal populaire... A nous de reprendre notre pouvoir de délibération en le confisquant à ceux qui ont trahi notre confiance à maints égards.

non les methode de notre epoque moderne ca n est pas l extermination c est rendre dingo ce qu ils ont reussi en partie et fait coup double en pointant du doigt la sante mentale qu ils ont sciemment detrioree enfoires de british

Orwell avait exploré la technique de la terreur carcérale dans 1984. Noami Klein, dans la stratégie du choc, s'est penchée sur les méthodes du docteur Cameron, un psychiatre canadien très en vogue dans les années 50 et qui prônait une sorte de réinitialisation du cerveau des gens qu'ils soignait. Il s'agissait d'enfermer le patient, et de le soumettre à une absence de repères du jour, de la nuit, avec absences de contact sociaux, réveil brutaux, distribution des repas selon des horaires décalés et aléatoires. Le résultat bien sûr était conforme à ses vœux. Quant à rééquilibrer la personne, c'était autre chose, mais au moins en en avait fait des moutons. Cette technique a ensuite été généralisé au niveau des états: Non pas forcément toujours créer un choc, mais profiter de celui ci pour imposer des mesures coercitives, libérales, admises alors sans difficultés. On a vu ce que cela a donné pour le Chili et l'argentine. La peine affligée a Assange n'a de sens que si elle connu et médiatisée comme un exemple à ne pas suivre. Il faut donc rendre visible cette forfaiture en démontant le sens, et la portée sur notre avenir, tant jamais il n'y eut tant besoin de vigies, dans ce monde où il y a plus que des capitaines de Titanic

Il est malheureux et triste que dans ce pays de simples couards personne n'ai levé le petit doigt pour vous aider . Le France de 1940, celle qui résistait, est bien morte . Alors que tout le monde se fout de tout sauf de son petit nombril je regarde ce peuple et ce pays s'enfoncer dans l'égoïsme stupide me rappelant les propos de Churchill : Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. Ce pays qui m'a vu porter l'uniforme bleu dans le ciel m'écoeure de plus en plus

Il y sans doute ce même lien d'assujettissement de la France aux USA dans ce qui suit : Le gouvernement de MACRON a confié toutes nos données sanitaires à MICROSOFT en échange de quoi? On aimerait le savoir... Pour le moment c’est la France qui perd son indépendance. Réécoutez l'émission de Jacques MONIN sur France inter d'hier samedi 3 octobre 20 : "secrets d'infos" ... Impossible de préserver nos données offertes à un géant américain qui ne répond qu'à son gouvernement, alors.... J.ASSANGE que vaut-il dans ce marché d'échange de "services" entre puissants qui se font des courbettes avec nos vies?...
  • Nouveau
  • 03/10/2020 13:04
  • Par

Civilisation.                         

  • Nouveau
  • 03/10/2020 13:20
  • Par

assange

On attend les résultats des élections américaines pour prendre une décision ( politique !! ) mais certainement pas en faveur d 'Assange.

S'il font ça…

on les vire de l'europe un point c'est tout !

S'ils extradent J Assange, de fait ils acceptent de perdre totalement leur indépendance, ils seront une colonie Américaine. Ils sont déjà complices des crimes au moyen orient. Ce sera l'acte final. C'est assez grave pour eux, il y a un choix entre l'Europe et l'Amérique.  L'issue du procès est la ligne de démarcation....

Surtout le médias qui ont fait leur feuilles de choux gras des révélations de wikileaks…

Recommandé Totobo ! Qui l'eût cru !

Fallait pas, je frissonne... laughing

Le pire, c'est qu'il y a un peu de vrai, sinon le mot ne me serait pas venu immédiatement. 

Si vous me connaissiez, je crains pour vous que vous m'apprécieriez... laughing

Vous frissonnez Toto ? Inquiétant en ces temps covidiens

Image

depuis sarkozy la france fait carpette devant les ricains affaires obligent

 

L’email a bien été copié

"depuis sarkozy la france fait carpette devant les ricains affaires obligent"

Quelles affaires????? N'oublions pas que les US nous espionnent en permanence, nos entreprises sont espionnées et l'état français laisse faire, nos politiques et nos ministres doivent toucher des entreprises américaines pour laisser faire comme çà, ils pillent notre économie , ils nous menacent, ils nous espionnent sans que personne ne semble y trouver à redire.

Les USA sont aujourd'hui notre plus grand ennemi et laisser faire , c'est trahir. Quelq'un aurra t'il les moyens de traduire en justice et de faire destituer nos élites et dirigeants pour haute trahison.

Tant pis, vous avez craqué ... 14h19 / 17h11

Vous pouvez lire de façon sélective, Branco qui a été important tant dans la défense d'Assange, que dans la popularisation de sa cause, donne quelques éléments de son parcours, très intéressants. 

 

"Rappelons que l'Australie est membre du Commonwealth et que par conséquent, la monarchie britannique a toute légitimité à intervenir. "

Qu'en dit Charles ?

Une pétition à l'attention d'Elizabeth ?

Oui, je n'en doute pas un seul instant. 

Et nous allons faire  quoi de la lâcheté si grande!!.......

Merci pour cette prose qui ravit dans un contexte, une affaire, oui, à vomir. Sapiens est inhumain !

l europe aussi fait carpette devant les americains affaires obligent

Cette livraison de notre ami... 

Comment pouvez-vous être sûr qu'Assange vous apprécierait ? 

Nous sommes des millions d'amis d'Assange. Il a fait le Bien. Nous voulons son bien. C'est simple à comprendre mais trop difficile pour vous, Totobo.

Vos deux premières phrases sont des évidences déjà exprimées dans mon commentaire. Vous ne l'avez donc pas compris ou pas lu.

Je réitère donc ma question en espérant que vous allez lui donner tout le sens que l'on peut espérer d'un CHDG clairvoyant. 

Comment pouvez-vous être sûr qu'Assange vous apprécierait ?

C'est aussi simple qu'exigeant pour quelqu'un qui se prétend être ami d'Assange, donc de la "vérité".

Demandez le lui , c'est quoi cette question de gros beauf...................

L’email a bien été copié

"Rappelons qu´au départ il était accusé d´un viol en suède, qui n´est toujours pas jugé......"

on voit que vous n´avez pas du tou suivi le " cas Assange". Les faits sont les suivants: une femme qui avait eu un rapport sexuel avec J .A. est par la suite allée à la police suédoise pour qu´elle le localise et lui demande de faire un test sur le sida, car leur préservatif s´était déchiré.

Sous la pression du gouvernement britannique ( qui est sous la pression des USA) la police a trasformé les faits en un viol qui n´a jamais eu lieu , pour le faire extrader vers la Suéde qui l´aurait extradé directement aux USA. Tout a été une violente manipulation dè le début. je passe les détails. L´affaire a été classée , puis réouverte etc...puis classée définitivement, sans que la presse internationale, qui s´en était emparée avec gourmandise, prenne la peine de rétablir la vérité. Julian Assange n´es pas un violeur. Tout est pourri depuis le début.

Oui. A condition de comprendre le rôle qu'y joue l'Europe, l'Allemagne, la France et le reste. Contactez moi par messagerie interne si vous cherchez à échanger des solutions concrètes...

Et ils nous disent quoi les trolls de trump sur ce sujet, les gros bourges qui perorent à qui mieux mieux pour nous faire pleurer sur le sort du pro fasciste navalny.

L’email a bien été copié

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Le jeu de poker menteur des politicards est tellement sophistiqué, qu'on ne sait plus quoi est qui... Les premiers tortionnaires sont les Démocrates H. Clinton et Obama, et on sait pas si Trump était de la partie dès le début.

En théorie, le premier danger pour Assange, ce sont les démocrates. Mais la ligne de démarcation n'est plus Democrates versus Républicains, elle est transversale (complexe militaro-industriels, traffic d'êtres humains...). Va t'orienter dans ce bordel.

Cela montre bien jusqu’où le “petit peuple “ peut s’aventurer, et pose des limites bien nettes. 
On peut balancer entre nous, un rapeur harcéleur, un comptable coupable, mais quand on touche aux intérêts des gros poissons, c’est foutu .

Le prochain qui tombe sur des secrets de la famille au pouvoir va y laisser des plumes. Ça va faire réfléchir à deux fois les brebis rebelles...

...mais une brebis rebelle restera une brebis rebelle...je sais de quoi je parle

que celui qui tombe sur des secrets de famille... me les envoie je les publierais

car pour me faire taire faudra qu'ils me tuent.

Jean Luc LUMEN

36 rue D'ELLER

57320 BOUZONVILLE

img-20191221-152143

On a du mal à le croire.

Nous serions tous scotchés qu'il puisse convaincre le monarque.....wink

A travers la punition de Julian Assange, ils valident la destruction du Droit par le court-circuitage des procédures. Ils cherchent à créer un précédent pseudo-judiciaire international pour banaliser des méthodes inquisitoriales. JA n'a aucune charge contre lui en Europe, il n'a rien à faire en prison. Il y reste notamment parce que ses avocats n'ont pas fait la demande, purement formelle, de sortie d'écrou. Cela s'explique très bien par le pedigree des avocats sensés le défendre : beaucoup défendent par ailleurs les intérêts haut niveau des États-unis, et au delà. Voir notre enquête collective ici. C'est beaucoup plus sûr de se défendre tout seul qu'avec un avocat, de nos jours.

Mais la juge Baraitser interdit à Julian Assange de s'exprimer, ce qui est juridiquement intolérable dans une cour de justice anglaise. C'est en fait une fiction de procès, comme l'explique avec moult détails la citoyenne qui a assisté à presque toutes les audiences (contrairement aux journalistes de Mediapart, qui n'ont été vus aux audiences par aucun témoin que je connaisse) : "Eléments sur l’installation d’une dictature en Europe – Julian Assange à la Old Bailey 7 au 10 septembre 2020"

La description médiapartienne des tortures carcérales est un rien fataliste, voir voyeuriste, pour un verdict annoncé en janvier. M'enfin, la violente condamnation morale de JA par M. Plenel, trois jours après sa mise au cachot, n'augurait rien de bon côté défense du journal. Je ne m'tale pas, tout est dit à ce propos dans l'édition.

Pour info, l'association WJJA a déroulé toutes les violations de droit et de procédure, et envoyé dix requêtes de libération aux autorités britanniques et aux medias. Et elle n'a pas dit son dernier mot.

Lutter pour faire émerger la vérité, à contre-courant des manipulations médiatiques, c'est le seul moyen de sortir Assange du pétrin, et nous avec.

  • Nouveau
  • 03/10/2020 19:00
  • Par

Qui pense sérieusement que Assange ait une chance d'éviter l'extradition ? Personne ?

Les peines de perpétuité et l'isolement ont tout simplement remplacé la peine de mort. A chaque avancée de notre humanité, le pouvoir fait 10 pas en arrière ou substitue une torture à une autre.

Le prochain combat doit être celui de l’abolition des peines perpétuelles.

  • Nouveau
  • 03/10/2020 19:31
  • Par

S'il était un lanceur d'alerte contre la Russie, tout le monde demanderai qu'il soit reconnu comme prisonnier politique . Mais là ... à genoux ...

Pour Julian Assange,  La ballade de la geôle de Reading  d'Oscar Wilde détenu injustement et dans des conditions cruelles, lui aussi :

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97798126/f23.image.texteImage

Historique tribunal Belmarsh hier pour défendre Assange!

https://blogs.mediapart.fr/carlos-schmerkin/blog/031020/lhistorique-tribunal-de-belmarsh-en-defense-de-julian-assange

Ce procès est une farce. Julian Assange n'a jamais pu consulter ses avocats, il ne peut s'exprimer librement.

C'est évidement très mal parti pour lui. Ca me rend malade.

Au fait que disait Joe Biden de Julian Assange : "c'est un terroriste High Tech ".

 

 

Des personnalités de gauche (Chomsky, Lula, Arundhati Roy, Varoufakis...) ont lancé un tribunal de Belmarsh qui fait écho au tribunal Russell lors de la guerre du Vietnam. Lire un texte avec citation d'Assange en épigraphe: « Chaque fois que nous sommes témoins d'une injustice et que nous n'agissons pas, nous conditionnons notre esprit à être passif face à elle et finissons par perdre toute capacité à nous défendre et à défendre les personnes que nous aimons. » – Julian Assange et, en anglais, une explication par un philosophe.

Les médias dominants parlent très peu de ces cas de torture et de censure en pays démocratique. On parle plus de Hong Kong ou de Navalny que des dangers qui pèsent sur notre liberté d'opinion et de la presse en France et dans les pays anglophones. (Il faut parler de Hong Kong mais à l'instar d'Ai Weiwei, le dissident chinois et artiste mondialement connu, il faut aussi dénoncer les violations du droit par les Occidentaux. Ai Weiwei soutient Assange et lui a rendu visite à la prison de Belmarsh).

What ? NE me dite pas que les Lois de circonstances...amerloques s'appliquent même aux confins de l'Univers ! C assez Darmanien...euh, assez stupéfiant en vérités. Cette génuflexion générale dont profite un pays aux prétentions hégémoniques. Encore une absence de Courageous, qu'il faudra cacher aux enfants Européens, as possible !

J'ajoute un lien en anglais sur UC Global la société qui espionnait Assange et qui aurait même eu le projet de le tuer.

Nous, à la France Insoumise, Julian Assange sera reçu à bras ouverts, il deviendra un héros pour avoir défendu la France... 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

          Jean-Luc Mélenchon          8 h  ·  (cliquez sur les mots ci-devant )

Voila comment est traité Assange dans leur soi disant monde libre de la démocratie et de l'état de droit...

Témoin oculaire de l'agonie de Julian Assange (Arena On Line) -- John PILGER

 LEGRANDSOIR.INFO

Témoin oculaire de l'agonie de Julian Assange ( Arena On Line ) --  John PILGER

                                              2 octobre 2020

"   Le journaliste John Pilger a passé les trois dernières semaines à suivre le procès d’extradition de Julian Assange à Old Bailey, à Londres. Il s’est entretenu avec le rédacteur en chef d’Arena Online, Timothy Erik Ström :

Q : Après avoir assisté au procès de Julian Assange , pouvez-vous nous décrire l’atmosphère qui règne au tribunal ?

L’atmosphère qui règne actuellement est choquante. Je le dis sans hésitation ; j’ai siégé dans de nombreux tribunaux et j’ai rarement connu une telle corruption de la procédure ; c’est une véritable vengeance. Si l’on met de côté le rituel associé à la " justice britannique " , il a parfois évoqué un simulacre de procès stalinien. Une différence est que dans les procès-spectacles , l’accusé se tenait devant le tribunal proprement dit. Dans le procès d’Assange , le défendeur était enfermé derrière une épaisse vitre et devait ramper à genoux jusqu’à une fente dans la vitre, sous la surveillance de son gardien , pour entrer en contact avec ses avocats. Son message , chuchoté à peine audible à travers des masques faciaux , a ensuite été transmis par un post-it le long du tribunal où ses avocats plaidaient contre son extradition vers un enfer américain.

Considérez cette routine quotidienne de Julian Assange , un Australien jugé pour journalisme de vérité. Il a été réveillé à cinq heures dans sa cellule à la prison de Belmarsh , dans la morne banlieue sud de Londres. La première fois que j’ai vu Julian à Belmarsh , après avoir passé une demi-heure de contrôle de " sécurité " , y compris le museau d’un chien dans mon derrière , j’ai trouvé une silhouette affreusement mince , assise seule et portant un brassard jaune. Il avait perdu plus de 10 kilos en quelques mois ; ses bras n’avaient plus de muscles. Ses premiers mots ont été : Je crois que je perds la tête.

.... "

 

Un journaliste britannique parle du silence médiatique dans le cas Assange alors même que les journalistes sont visés par les pouvoirs et notamment les services secrets.  

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous