Donald Trump, un espoir qui s’est vite envolé à Moscou

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Officiellement, le régime russe s’est bien gardé d’exprimer une quelconque préférence. Donald Trump, Joe Biden ? Moscou « travaillera avec le président que le peuple américain aura choisi », a dit Vladimir Poutine. Après les interférences massives de la Russie dans l’élection présidentielle de 2016, les grands acteurs politiques et économiques russes ont regardé à distance cette campagne présidentielle. Pas question de laisser penser que le Kremlin aurait « son » candidat. Pas question d’espérer en l’un ou en l’autre.