«Tokyo freeters», une plongée dans le Japon de la précarité

Par
C'est le portrait d'une génération de «travailleurs jetables après usage» que propose le documentaire de Marc Petitjean, Tokyo freeters, programmé sur Arte mardi pour une soirée sur «une jeunesse qui réinvente la désobéissance».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Enquête sur une jeunesse qui réinvente la désobéissance»: c'est ainsi qu'Arte définit le thème de la soirée «Résistance, mode d'emploi» programmée mardi 8 février, à partir de 20h40. Mais au moment où tous les regards convergent vers la jeunesse tunisienne ou égyptienne, les deux films proposés s'attardent sur la jeunesse occidentale et japonaise. Programmation réjouissante donc, puisqu'elle tendrait à faire la preuve que partout dans le monde la jeunesse ne tient pas à recevoir sans bouger le monde transmis par leurs aînés.