Avec Nicola Zingaretti, virage à gauche pour le Parti démocrate italien

Par Cécile Debarge

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Palerme (Italie), correspondance.- Les bureaux de vote ont fermé depuis un peu plus de deux heures, dimanche soir, quand Nicola Zingaretti prend la parole depuis son QG romain : « Merci à l’Italie qui ne cède pas et qui veut freiner un gouvernement dangereux ! » Derrière lui, son slogan de campagne s’étire en rouge sur grand écran, comme un rappel de l’énorme tâche qui lui incombe désormais en tant que nouveau secrétaire du Parti démocrate italien (PD) : « Il est temps de reconstruire, on tourne la page. »