Une coalition contre l'exportation des technologies de surveillance

Une coalisation d'ONG, dont Amnesty International, la FIDH, Human Rights Watch, Reporters sans frontières ou Privacy International, veut « tenir les gouvernements et les entreprises responsables des abus liés au marché en pleine expansion des technologies de surveillance des communications (estimé à 5 milliards de dollars à l’heure actuelle) ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un groupe d’ONG, parmi lesquelles Amnesty International, la FIDH, Human Rights Watch, Reporters sans frontières, Privacy International, Digitale Gesellschaft ou encore l’Open Technologie Institute, a lancé vendredi 4 avril une Coalition contre l’exportation des technologies de surveillance (CAUSE).