En Algérie, le «carré féministe» essaye de s’imposer dans la marche

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alger (Algérie), de notre envoyée spéciale.- Comme chaque vendredi matin, depuis le 22 février, Alger se prépare à aller manifester. L'hélicoptère tourne en rond au-dessus de la Grande Poste, les vendeurs de drapeaux s'installent rue Didouche-Mourad et, devant les magasins restés fermés, des bouteilles d'eau sont en libre accès.