Aufstehen, le mouvement qui veut ranimer la gauche allemande

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– La gauche allemande n'est pas morte, elle bouge encore, même si l’on ne sait pas encore vers où. Hier à Berlin, Sahra Wagenknecht, cheffe du groupe parlementaire de Die Linke et figure centrale de la gauche radicale, l’a prouvé en présentant les détails d’un nouveau « mouvement » politique baptisé « Aufstehen » (Debout) et conçu par elle, son mari Oskar Lafontaine ou encore les politologues Wolfgang Streeck et Andreas Nölke. Un site internet a été lancé début août, dans l'idée de permettre une structure de débats souple, ouverte à tous et orientée vers la mise au point d’un projet d’union de la gauche.