Tollé en Birmanie après la condamnation des journalistes de Reuters

Par
Plusieurs organes de presse et des dizaines d'organisations de la société civile de Birmanie ont dénoncé la condamnation de deux journalistes de Reuters à des peines de sept ans de prison pour détention de secrets d'Etat, estimant qu'il s'agissait d'une atteinte à la liberté d'informer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

RANGOUN (Reuters) - Plusieurs organes de presse et des dizaines d'organisations de la société civile de Birmanie ont dénoncé la condamnation de deux journalistes de Reuters à des peines de sept ans de prison pour détention de secrets d'Etat, estimant qu'il s'agissait d'une atteinte à la liberté d'informer.