Naufrage à Lampedusa: «Nous ne savons plus où mettre les corps»

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

"L'immigration clandestine, artisanale, est une activité tout ce qu'il y a d'humaine et même contient quelque-chose de romantique. Elle s'inscrit naturellement dans l'histoire de la belle aventure humaine."

Mais bien sur... L'immigration avec des fleurs et des papillons sous un arc en ciel sucré...

L'immigration est bien plus souvent un choix qui n'en est pas un. C'est un éloignement, un déchirement, une recherche de renouveau, d'amélioration de niveau de vie.

Et quand on vient à immigré, c'est que quelque chose ne va pas. Bien loin de vos propos.

Pour ce qui est de l'horreur de la chose, je vous rejoins.

je suis d'accord avec vous "c'est un éloignement, un déchirement ..."

raison pour laquelle j'ai dit concernant les Roms qu'il serait préférable qu'ils restent dans leur pays avec le soutien de tous les gouvernements de la planète. Penser que les familles de tous ces migrants ignorent ce que sont devenus leurs enfants est une aberration, chacun a vocation de vivre dans son pays d'origine avec tout ce que cela comporte.

Que les politiques ne viennent pas jouer avec cette dernière situation, ce serait lamentable. Pensée pour tous ces morts qui ne sont malheureusement pas les premiers, combien sont ils disparus dans la région de Gibraltar ? La Méditerranée est un véritble cimetière.

Ah ça, je suis bien d'accord avec vous et bien aise, que mon propos soit très loin de vos clichés larmoyants et dégradants pour ces gens.

Bien sûr que la nécessité passe souvent par des péripéties et des drames.

C'est tout cela, la belle aventure humaine, c'est tout cela, qui fonde une dynamique positive et constructive pour le peuplement et le renouvellement d'une région du monde, comme ce à quoi on assiste en ce moment dans notre Europe vieillissante.

Votre larmoiement perpétuel, lui, ne fait que fonder encore plus sûrement l'esprit de soumission et de retour à l'esclavage qui fait tant le jeu de ceux qui les exploiteront.

Votre larmoiement perpétuel, votre victimisation à plaisir, ne font que tuer toute la "sève" encore plus profondément, et n'inspirent certes pas le respect de ceux qui sont venus en quittant tout et au péril de leur vie.

Je comprends votre position, je pensais la même chose que vous il y a des années. Nous avons dans nos pays évolués fait des études et sommes des gens de réflexion et nous pouvons donc plus facilement que toutes ces populations qui se déplacent appréhender le lendemain. Vous même iriez vous prendre la mer dans des bateaux pourris ? Non, vous penseriez par vous-même qu'ils ne finiraient pas le voyage. Ces pauvres gens partent pour trouver mieux que chez eux en payant très cher des passeurs pour la mort,  nous savons nous qu'ils seront encore plus mal. Ils ne sont pas les premiers et malheureusement pas les derniers.

Non en effet je n'appartiens pas au milieu capitaliste et c'est heureux je ne les envie pas ni leur milliards, le plus triste c'est que je me sens coupable alors qu'il n'en est pas de même pour eux.    

Pardon, je me suis trompé encore une fois, !

Et pourquoi ces "noyés "sont ils si pauvres dans leurs têtes et dans leurs pays ",si pauvres"  sur une certaine rive ???

Sur l'autre rive, en face, sur la "cote d'Azur" de l'Europe,  il y a les palaces, l'abondance, nos SDF sont des "bourgeois " face à ceux des bâteaux qui coulent.... l'été il y a  chez nous ,ceux qui se baignent allègrement dans l'eau de la Méditerrannée pendant leurs "vacances"....  eau que les "damnés" des pays du Sud vont  remplir de cadavres !!! mediterannée= camp de la mort en qq sorte, nous débarassse ,sans frais, des "pouilleux" qui voudraient venir "manger notre pain "....pouilleux, qui pour certains, ne sont pas plus que des rats pullulants.comme autrefois certains l'étaient pour certains  (et le sont encore pour une écrivaine italienne !!).L'ordre INJUSTE et RACISTE  de notre monde est une HORREUR....Nous ne sommes pas CIVILISES comme nous prétendons l'être ,sur la " rive"qui se croit "bonne"...

Pour commencer, je ne déconseille jamais. "Je me sens coupable", NON, c'est précisément ce pourquoi cette oligarchie, avecles religions, oeuvre tous les jours aux travers de ses moyens de propagande : journeaux, télés, "éducatifs"...faire en sorte que nous nous sentions coupable de ses crimes, qu'ils soient notre fardeau. Notre seule culpabilité est de ne pas lutter, de ne pas exiger jour après jour que cette oligarchie soit traduite devant les tribunaux internationaux pour crimes contre l'humanité. " dans nos pays évolués"..." nous sommes gens de réflexion". De quels pays évolués parlez-vous ? de ceux de cet occident qui au travers les siècles massacrèrent, déportèrent, pillèrent, conspirèrent et qui continuent leur sâle besogne en afrique, au proche orient et même en Amérique du sud. De quelle évolution parlez vous ? de celle qui consiste à exploiter toujours plus hommes, femmes et enfants, de celle qui refuse l'autre, de celle qui joue avec des engins de destructions inimaginables, de celles des tricheurs et des menteurs, NON, l'évolution, l'intelligence ce n'est pas celà. L'évolution, l'intelligence serait, par exemple, d'admettre que nous sommes chez nous partout, qu'il ne peut pas y avoir de fortières, que cette terre appartient à tous les vivants et que notre seul "DEVOIR" est de la transmettre à nos enfants sans que leur avenir soit un avenir de soumission à une bande de crapules fascisantes pour qui seul compte...le Dieu fric.

Entre les larmes et les bisounours il y a un juste milieu Monsieur.

  • Nouveau
  • 04/10/2013 09:59
  • Par

-

Il est toujours arrivé de temps en temps à Lampedusa, un bateau de clandestins aventureux, vaillants et motivés, à la soif de transcender leurs vies, pleins d'espoir d'une vie nouvelle, pleins de la joie d'avoir réussi leur traversée mouvementée.

En ce temps-là, Lampedusa était encore une jolie petite île prisée par les touristes. En ce temps-là, les pêcheurs de Lampedusa perpétraient leur belle tradition ancestrale, de générations en générations.

Cela, c'était du temps de l'immigration "artisanale".

Aujourd'hui, le temps funeste est venu, de l'horreur de l'immigration "industrielle", tout un business, un de plus, accaparé par les mafias.

Aujourd'hui, il n'y a plus de touristes à Lampedusa.

Aujourd'hui, il n'y a plus de pêcheurs à Lampedusa.

-

A quoi servent les députés européens? A rien ou à pomper notre fric me suis je dit ce matin en entendant une députée verte exprimer sa "colère"......Ah, la belle affaire!

A pomper notre fric...

Terrible réalité!  On a connu les Boat people et le monde n'a toujours pas trouvé les bonnes réponses.

votre manière d'amener le sujet est immonde ! par humanité on peut penser que chacun est mieux chez dans son pays entouré des siens plutôt que de devenir un travailleur exploité, mal logé, subissant un esclavagisme qui ne veut pas dire son nom ailleurs. Depuis quelques mois nous assistons à ce qu'il y a de plus horrible dans un déplacement de population, mais ces derniers jours de jeunes enfants viennent de mourir alors qu'ils n'ont rien demandé (ni de naitre, ni de partir, ni de mourir)

Euh !!! Chenpeneuzer parle au second degré ! 

vous n'avez pas saisi ce que CHENPENEUZER a écrit.

même en restant comme vous dites dans leur pays l'esclavage au travail existe regardez en France, le problème n'est pas là,

si les citoyens de chaque pays devaient rester chez soi se serait mortel...

si en France il n'y aurait pas d'immigrés elle  serait "morte"  définitivement depuis longtemps...... le problème d'immigrés est entretenu par les politiques depuis des décennies.....

Aujourd'hui le problème est que les politiques ne défendent que les intérêts financiers de leurs patrons, sèment le chaos et font mourir des humains qui n'ont pas d'autres choix que d'aller voir ailleurs si ils peuvent gagner un morceau de pain,

si les occidentaux restaient chez eux sans aller piller l'afrique et tant d'autres pays, ces humains ne quitteraient pas leur pays......

C'est nous leur problème, nous sommes des criminels en puissance.....

 

 

Jeanne, si vous me permettez cette familiarité, je reprends ce qui est dit sur les Roms, ni plus, ni moins.

Remplaçons Roms par juifs:

Les juifs sont destinés à rentrer chez eux ... Hitler n'en n'a pas tués assez ...  si ces phrases avaient été prononcées, nul doute que nos gouvernants se seraient émus. Vous vous rendez compte ? C'est interdit par la loi, nous auraient-ils dit. Pour les Roms ? Que du soutien à l'handicapé de fraternité qu'est notre très sinistre Dupont Lajoie de l'intérieur.

Oui, c'est immonde, mais c'est ministériel et présidentiel, et qui plus est socialiste.

Cela nous prouve que le clivage gauche-droite est une connerie servant à masquer les collabos de l'ignominie. Il y a autant de saloperies à gauche qu'à droite quand l'un des deux se met à gouverner.

Le pouvoir corromp-t-il ?

Non, le pouvoir ne corromp pas, mais de la même façon que l'amour rend aveugle et que le mariage rend la vue, le pouvoir révèle la corruption cachée du candidat qui, une fois élu, n'a plus rien à cacher.

Un pourri, de gauche ou de droite ne fera que de la pourriture, et pour être au pouvoir politique, il faut être sacrément pourri !

Tous pourris ?

Dans l'expérience de Milgram, 92,5% des personnes vont jusqu'à infliger un choc mortel à quelqu'un qui ne leur a rien fait. Il en reste donc 8,5 qui se révoltent ... donc pas tous pourris !

Hitler n'en n'a pas tué assez ... de qui ?

Russes: 21 millions de morts dont 13 des civils,

Allemands: 9 millions de morts dont 4 des civils

En tout, 65 millions de morts pour la 2è guerre dont plus de la moitié des civils ...

Très efficace façon de faire descendre les courbes du chômage et de la pauvreté.

 

Notre confort se construit encore sur le dos de nos semblables ...Dans des conditions inadmissibles

C'est pas une journée de deuil Italien , mais un deuil Européen, une minute de silence à la mémoire de ces hommes et femmes dans toutes les écoles d'Europe.

Pardonnez moi, je n'ai pas compris sur le moment, c'est peut être l'âge qui me rend si perméable à la peine ou au chagrin c'est comme vous voulez, car je crois que nous touchons l'horreur à nouveau.

C'est une évidence, mais pas pour tout le monde...

Les crétins, quand ils sont aux pouvoirs, ont la tête qui enfle terriblement. Et ce qui est très ennuyeux, c'est que rien ne peut les arrêter, puisqu'ils ont les armes.

Il a fallu tous ces morts pour que Hitler soit arrêté. Car lui même voulait continuer, encore et encore. Ses adversaires, et là je ne parle pas des soldats lambda, en ont tiré une telle fierté, qu'ils ont continué à batailler: Indochine, Algérie, Vietnam ...

Comme nous sommes certainement de la même génération, je n'ai pas de dessin à vous faire.

La nature des singes macaques veut que leur société soit extrêmement hiérarchisée. Parfois, leur "chef" est celui qui a le plus de "contacts" avec ses congénères à travers la copulation ou l'épouillage, parfois c'est le plus agressif, donc le moins sociable, qui est le chef.

Dans le premier cas, les singes sont tranquilles, dans le deuxième, ils font chier toutes les autres bandes, mais en plus, ils se battent les uns les autres. C'est à croire que certains, descendant du singe, comme nous tous, en ont gardé le cerveau, comme certain émigé espagnol naturalisé français, Iznogoud des Dupont Lajoie.

Une petite Valls à l'ani ?

On entend ça de plus en plus souvent,  cette parole ignoble ne se cache même plus.

... et je n'arrive pas à dénoncer cela d'un ton caustique comme vous le faites, Chenpeneuzer.   Peut-être parce que je l'entends trop près de moi.  A désespérer!

Puisse le maire de Lampedusa être entendu par Bruxelles et par l'Onu. Ce qui se passe est une abomination, un crime contre l'humanité. Il est plus que temps d'arrêter de se voiler la face et de trouver des solutions pour arrêter le massacre.

Régner sur l’image qu’on montre de soi, c’est régner tout court.

Le règne de l’Economie, c’est autant qu’une domination politico-militaire, une domination par l’image qu’elle donne d’elle même.

«Le long discours élogieux que ce monde tient sur lui-même», dégouline sur les écrans.
Et il n’est pas étonnant, qu’il hypnotise ceux qui n’en connaissent que sa légende publique, puisqu’il il est tout aussi efficace, auprès de ceux, qui en vivent les mensonges au quotidien.

«Nous» inondons l’Afrique des images, du «bonheur» que génère, l’acception de nos règles et de leurs transgressions admises.

Ici, «tout» est possible.

Et le résultat, c’est 100 fois ce qu’avait rêvé Radio Free Europe ou Radio Liberty.
La moitié de la planète, pense qu’il vaut mieux être clochard dans le nord, que  pauvre chez elle. 
Et nos enclaves touristiques terminent le travail.

Alors, là ou la mer ne fait pas le tri, on construit des murs ou des barrières de barbelé.

L’immigration, est le résultat de la superposition d’un déséquilibre économique et d’un mensonge propagandiste, on ne la contrôlera, qu’en réduisant les deux.

Et comme toute baisse du contrôle idéologique des populations est exclu ...

J'allais écrire à peu près la même chose.

Et comme d'habitude, nos "belles personnes" font des effets d'annonce, veulent s'attaquer aux effets plutôt qu'aux causes profondes de ces drames.
Donc on fait quoi ? On va vider la méditerrannée à la p'tite cuillère, pour éviter que les gens se noient ? Et mettre des coussins sur les pierres trop anguleuses, pour éviter qu'ils ne se blessent ?

L'article dit "ce drame devrait être une incitation à l'action". La seule action qui résultera de ces belles paroles sera quelques applaudissements, et puis on oubliera, comme le reste.

Marre de cette poudre aux yeux tous azimuts ! Marre de cette inertie volontairement entretenue ! Moi-même je perds mes convictions, je n'ai même pas 40 ans et je suis déjà làs...

Votre résumé lumineux de la situation actelle vaut mille discours pompeux et creux de ces politiciens merdeux à la valls et à la hollande,

La Turquie, interdite d'Europe, accueille des centaines de milliers de réfugiées  Syriens et l'Europe n'est pas capable de recueillier des centaines de pauvres gens et préfère les voir mourir. J'ai honte d'être Européen, j'ai honte d'être Français, j'ai honte d'Être. 

 

  • Nouveau
  • 04/10/2013 12:49
  • Par

-

Superbe texte, merci pour ce lien fourni dans le fil de discussion sur le dernier charnier de Lampedusa:

http://blogs.mediapart.fr/blog/max-angel/120312/terraferma-d-emmanuele-crialese

-

Saisissante et sordide correspondance dans le film Terraferma, entre les détritus de la mer désormais polluée, et les cadavres humains désormais relégués au rang de détritus.

Personnellement je fais

(seul comme d'hab, j'attends la prise de conscience qui surviendra dans deux générations, comme d'hab...)

depuis longtemps cette même correspondance, pour ce qu'est devenu le Mont Everest depuis sa "commercialisation" au début des années 90, sa marchandisation.

Avec ses tonnes de détritus, et ses (plus de) 200 cadavres de grimpeurs congelés et momifiés dans leurs tenues fluo et hi-tech, qui servent de balises tout le long de la route du sommet, le Mont Everest, lui aussi, représente parfaitement l'absurde horreur de ce qu'est devenu notre monde, aujourd'hui marchandisé à mort, jusqu'au sens propre du mot, jusqu'à la mort.

-

  • Nouveau
  • 04/10/2013 13:22
  • Par

Pour éveiller les conscience, pourquoi ne pas commencer par décréter un deuil européen ? Car c'est bien de notre frontière commune qu'il s'agit.

Merci Carine pour cet article

Des morts sur ordonnance ultra-libérale de "capitalisme de désastre".

Leur résurrection par la main invisible ?

  • Nouveau
  • 05/10/2013 11:51
  • Par

Pour un éclairage global lisez

"Les effets néfastes de la politique de fermeture des frontières en Europe"

http://blogs.mediapart.fr/edition/immigration-un-autre-regard/article/021013/les-effets-nefastes-de-la-politique-de-fermeture-des-frontieres-en-europ

En voici la conclusion:

 J.F Bayart appuie là où ça fait mal « Elle [La politique européenne de l'immigration] est criminelle, au sens strict du terme, dans la mesure où elle provoque la mort de milliers d'hommes - on parle d'une quinzaine de milliers de victimes pour ces dernières années, ce qui correspondrait au coût humain du conflit dans le Sud-Est anatolien depuis 1984. Les dirigeants européens sont directement responsables des conséquences des mesures qu'ils prennent en la matière, et de la façon dont ils sous-traitent leur application aux Etats du Maghreb, en particulier à la Libye. Le film de Andrea Segre, Dagmawi Yimer et Riccardo Biadene, « Comme un homme sur la terre (2008) », établit par exemple avec précision l'ampleur de la complicité du gouvernement de Silvio Berlusconi avec le régime de Mouammar Kadhafi et l'exploitation éhontée de cette rente de la lutte contre les migrants, au prix de mauvais traitements, de tortures, de viols et de meurtres systématiques. ». En bref nous sous-traitons le sale boulot. La Françafrique n’est plus ce qu’elle était. Quand Sarkozy rendait visite à nos amis dictateurs africains ce n’était plus pour négocier une rente diplomatique devenue caduque avec la guerre froide, mais pour négocier la rente allouée aux gouvernements africains pour leur soutien à la lutte anti-terroriste et anti-migratoire. Une aubaine pour eux ! Les états méditerranéens et états de l’est constituent ainsi des zones tampons ou d’accumulation pour les migrations jugées indésirables dans l’UE. De temps en temps les vannes s’ouvrent et ces zones tampons continuent à alimenter le marché parallèle du travail.

 Aujourd’hui les consulats, les aéroports, les ports, les préfectures, les centres de rétention, les camps de réfugiés sont des nœuds d’engorgement. Nous avons aujourd’hui une division historique de l’humanité entre ceux qui peuvent atteindre en avion avec ou sans visa n’importe quel point du monde, et ceux qui ne réunissent pas les conditions matérielles pour quitter leur pays et auxquels on n’accorde pas de visa par peur de les voir émigrer. Et j’ai bien peur qu’après l’épisode colonial nous continuions à exploiter par d’autres moyens une partie de l’humanité en jouant avec le droit à circuler. C’est le chantage du passeport. Nos riches, plus apatrides que jamais, peuvent eux se rendre en Belgique ou en Suisse non pas pour des raisons de survie sociale, auquel cas on serait indulgent, mais pour des raisons fiscales. De telles injustices peuvent-elles perdurer ? On en viendrait presque à regretter l’époque infiniment plus dure du XIX siècle où la révolution des transports et la souplesse des législations nationales permettaient tout de même aux individus de se projeter dans l’avenir en circulant, fusse dans des conditions épouvantables. L’Amérique mais aussi l’Europe en bénéficia au premier chef. Aujourd’hui le durcissement des réglementations et des mesures répressives poussent les migrants à biaiser et à jouer leur va-tout. On les criminalise tout en les exploitant quand on ne les tue pas.

pourquoi les italiens décrètent-ils un deuil national et pas le reste de l 'europe ? on leur laisse le sale boulot à l'italie alors que toute l'europe est concernée par l'immigration spontanée de pauvres hères dont personne ne  veut et qui cherchent à ramasser quelques miettes, pour vivre et faire vivre leurs familles, de notre glorieuse civilisation consumériste ?

honte à nous !

quand ces atrocités vont-elles cesser ?

 

  • Nouveau
  • 06/10/2013 22:30
  • Par

........... et en France on tue des jeunes ( puis on détruit leur corps sur une voie ferrée ) pour prélever leurs organes et ensuite les enquêtes sont verrouillées par la Justice ? : voir mon blog JEAN63 : "enquête sur la mort de mon fils" => du nouveau et une demande d'entraide... MERCI.

  • Nouveau
  • 09/10/2013 14:03
  • Par
Ce dont l’Italie doit vraiment avoir honte par Manlio Dinucci http://www.voltairenet.org/article180459.html Un bateau de migrants, pour la plupart Érythréens, venant de Libye a fait nauvrage au large de Lampédusa. 155 passagers ont survécus tandis qu’environ 300 sont morts. Suite à la réaction du pape, l’Italie s’est émue de cette tragédie et a déclaré une journée de deuil national. Cependant, observe Manlio Dinucci, avant d’être victimes des flots, ces migrants l’ont été de la politique et des guerres occidentales. Réseau Voltaire | Rome (Italie) | 6 octobre 2013 Italiano English Español Deutsch « Honte et horreur » : ce sont les termes utilisés par le président de la République Napolitano à propos de la tragédie de Lampedusa. Ils devraient plus exactement être utilisés pour définir la politique de l’Italie à l’égard de l’Afrique, en particulier de la Libye d’où provenait le bateau de la mort. Les gouvernants qui aujourd’hui battent leur coulpe sont les mêmes qui ont contribué à cette tragédie de migrants, et à d’autres. ....................................... Ceux qui y perdent la vie sont eux aussi des victimes de la guerre voulue par les chefs de l‘Occident. Ces mêmes gouvernants qui aujourd’hui alimentent la guerre en Syrie, qui a déjà provoqué plus de 2 millions de réfugiés. Parmi lesquels certains tentent déjà la traversée de la Méditerranée. Si leur embarcation aussi coule, il se trouve toujours un Letta prêt à proclamer le deuil national. Manlio Dinucci Traduction Marie-Ange Patrizio Source Il Manifesto (Italie)
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale