Rome transmet ses objectifs budgétaires à Bruxelles

Par
Le gouvernement italien s'est employé jeudi à apaiser les inquiétudes de ceux qui estiment que la Commission européenne rejettera son projet de budget visant à augmenter le déficit budgétaire l'an prochain et a annoncé qu'il ne ferait pas machine arrière, même sous la pression du marché.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ROME (Reuters) - Le gouvernement italien s'est employé jeudi à apaiser les inquiétudes de ceux qui estiment que la Commission européenne rejettera son projet de budget visant à augmenter le déficit budgétaire l'an prochain et a annoncé qu'il ne ferait pas machine arrière, même sous la pression du marché.