Hong Kong active des lois d'urgence face aux manifestants

Par
Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif de Hong Kong, a activé vendredi des lois d'urgence datant de l'époque coloniale britannique, qui n'avaient plus été utilisées depuis plus de 50 ans, pour tenter de contenir les violences liées au mouvement de contestation dans la ville sous administration chinoise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

HONG KONG (Reuters) - Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif de Hong Kong, a activé vendredi des lois d'urgence datant de l'époque coloniale britannique, qui n'avaient plus été utilisées depuis plus de 50 ans, pour tenter de contenir les violences liées au mouvement de contestation dans la ville sous administration chinoise.