#MeToo, 5 ans après : notre émission spéciale

Le 5 octobre 2017, un mot-dièse va faire le tour de la planète : #MeToo (« moi aussi »), une expression pour dire haut et fort les violences sexistes et sexuelles. Cinq ans plus tard, les rapports de domination, de pouvoir, ont-ils vraiment changé ?

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

© Mediapart
PDF


Cinq ans après le début du mouvement #MeToo, les rapports de domination, de pouvoir, ont-ils vraiment changé ? Les victimes sont-elles plus écoutées ?

C’est le sujet de notre émission spéciale du 4 octobre, à 19 heures, dans laquelle nous accueillons des invitées exceptionnelles, en compagnie des journalistes de Mediapart Lénaïg Bredoux et Marine Turchi, qui ont longuement enquêté sur ces sujets.

Au sommaire de cette émission

  • Cinq femmes qui ont fait #MeToo en France

Avec Hélène Devynck, journaliste, autrice de Impunité, Camille Kouchner, maîtresse de conférences en droit privé, autrice de La Familia grande, Axelle Jah Njiké, autrice et réalisatrice de podcasts, Hanane Ameqrane, militante féministe et lesbienne des quartiers populaires, et Sarah Abitbol, championne de patinage artistique, autrice de Un si long silence.

  • #MeToo : un mouvement social mondial

Avec les historiennes Christelle Taraud, autrice de Féminicides. Une histoire mondiale (La Découverte), et Lissell Quiroz, spécialiste de l'Amérique latine, ainsi que la chercheuse et activiste féministe italienne Marie Moïse.

  • Justice, médias, partis : #MeToo sous le feu des critiques

Avec Clémentine Autain, députée de Seine-Saint-Denis (LFI), Mathilde, chanteuse et membre de « La Relève féministe », et les avocates Anne Bouillon et Sophie Obadia.

Initialement annoncée, Adèle Haenel ne pourra finalement pas participer à l’émission pour raisons personnelles, et le regrette.

Pour vous abonner à notre newsletter « La lettre pour tous·tes », rendez-vous ici.

*

Mediapart n’a qu’une seule ressource financière : l’argent issu de ses abonnements. Pas d’actionnaire milliardaire, pas de publicités, pas de subventions de l’État, pas d’argent versé par Google, Amazon, Facebook… L’indépendance, totale, incontestable, est à ce prix. Pour nous aider à enrichir notre production vidéo, soutenez-nous en vous abonnant à partir de 1 euro. Si vous êtes déjà abonné·e ou que vous souhaitez nous soutenir autrement, vous avez un autre moyen d’agir : le don.

À la Une de Mediapart

Violences sexistes et sexuelles — Enquête
Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête pour viol
Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Asie et Océanie — Analyse
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon
Transparence et probité — Enquête
Le n°2 de l’Élysée, Alexis Kohler, s’enferre dans le déni face aux juges
Mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » en septembre, le secrétaire général de l’Élysée se voit reprocher « sa participation » comme haut fonctionnaire, entre 2009 et 2016, à des décisions touchant le groupe MSC, lié à sa famille. Lors de son interrogatoire, il s’est dit « choqué » que « son intégrité » soit mise en cause.
par Martine Orange
Élysée et gouvernement
Soupçons de fraude fiscale : la justice saisie du cas de l’ex-ministre Caroline Cayeux
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a fait savoir mardi qu’elle avait signalé au parquet de Paris le cas de Caroline Cayeux, ministre démissionnaire du gouvernement, soupçonnée d’évaluation mensongère de son patrimoine et de fraude fiscale.
par Ilyes Ramdani

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne