Et si la Grèce revenait à la drachme?

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et si la Grèce revenait à la drachme? La question semblait jusqu'à présent taboue. Elle est désormais sur toutes les lèvres. En lançant leur ultimatum à Athènes, mardi, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy l'ont d'ailleurs officialisée. Il ne pouvait y avoir qu'une question, selon eux, lors du référendum que voulait organiser le premier ministre grec, Georges Papandréou: la Grèce souhaite-t-elle ou non rester dans la zone euro?