«Tunis Connection»: le grand business de la corruption sous Ben Ali

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Courir après le train manqué et, peut-être, le rattraper... C'est l'exercice auquel se livre Alain Juppé, ces jeudi et vendredi, à l'occasion d'un voyage officiel à Tunis. C'est le premier d'un haut responsable français depuis la mise en place des nouvelles institutions issues de l'élection de l'assemblée constituante, le 23 octobre 2011.