États-Unis : un an après, Biden au point mort, le trumpisme toujours vivant

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Tu sais ce qu'elle te dis la piétaille !!
Voila nos élites intellectuelles, voila tout Mdp, la haine du peuple chevillée à leur domination culturelle puante et vide !

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Ne vous prenez pas pour un porte-parole du peuple s'il vous plait.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

La haine semble plutôt être de votre côté... Relisez donc la définition du mot piétaille. Si vous faite votre le sens péjoratif au lieu du sens courant (infanterie, troupe à pied), comme c'est clairement le cas de Sylvie Laurent, c'est sans doute que vous vous sentez visé. Partisan de la piétaille trumpiste peut être ? On comprend mieux votre haine de Médiapart et des intellectuels. 

Le sens courant, dites-vous, oui au XIIe siècle, mais toutes nos élites bourgeoises, de quelques extractions soient-elles, ont mis leurs pantoufles dans les traces de bottes des seigneurs avec une telle veulerie, que l'on vous pardonne cet anachronisme. 
Quand à me prendre pour "le peuple", Bruno, pcq je dis que je ne vois que haine de celui-ci chez nos élites, intellectuelles notamment, je ne vois pas....

  • Nouveau
  • 05/01/2022 21:26
  • Par

Allons, allons !

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

« Excellente comme toujours Sylvie Laurent. »

… sauf quand elle dit « trois trilliards » au lieu de « trois billions », confusion entre les three trillions de l’échelle courte anglophone et les trois mille milliards de l’échelle longue francophone.

Trois trilliards, c’est mille fois plus, probablement supérieur au produit intérieur brut cumulé des États-Unis d’Amérique depuis leur indépendance.

  • Nouveau
  • 06/01/2022 05:48
  • Par

Macron, Biden, même combat, un démocrate est un républicain hypocrite, 

Regardez Castaner à L'Assemblée, un vrai modèle , on croit rêver! Une chambre de débats! Il a bu!

« Macron, Biden, même combat »

Comparaison n’est pas raison, et il est aisé de démonter celle entre Trump et sa majesté coup-fourré.

Nonobstant, il faut craindre que les récentes déclarations de cette dernière (sic) feront autant de mal à la démocratie française que la tentative de prise du capitole en tant qu’elles créent un précédent par rapport auquel on se positionnera probablement encore dans un an.

Émission très intéressante. Soubresauts divers et inquiétants. Le vieux capital extractiviste blanc fait de la résistance. Dans un pays où Dieu penche du mauvais côté. Fascisation rampante, coup d'État étalé dans le temps... Des poches de résistance sur les deux côtes, mais jusqu'à quand ?

Apparemment, ce serait plus qu'un soubresaut. Longtemps, on a cru que l'évolution démographique ferait que les Républicains passeraient définitivement minoritaires, en particulier sur cette ligne réactionnaire Tea Party / Trump. Mais cela a conduit à d'une part négliger le "petit blanc" (un peu comme l'électeur smicard de gauche en France passé FN/RN pour longtemps), d'autre part à trop compter sur les immigrés et fils d'immigrés comme électeurs à vie des Démocrates - alors que rapidement, les immigrés deviennent des nationaux agissant comme des nationaux, tout comme en France on a des enfants d'immigrés qui votent solidement à droite.

Enfin, j'ai le sentiment que les Démocrates ont tout fait reposer leurs espoirs sur l'élection d'un Président (tiens, ça nous rappelle quelque chose...), oubliant que s'il n'a pas derrière lui tout un environnement progressiste, ça ne sert à rien. Inutile d'avoir une majorité 50-50 au Sénat, si c'est pour avoir des Manchin-Sinema (au moins cette dernière n'a pas été jusqu'auboutiste comme le DINO Manchin)

Mais c'est surtout dans les Etats que les Démocrates ont perdu. Sous Obama, les Démocrates ont perdu un nombre incalculable d'élus, Représentants d'Etat ou Sénateurs d'Etat - puisque chaque Etat a aussi son petit Congrès. Aujourd'hui, les Républicains tiennent les législatures de 30 Etats, dont de nombreux Etats démocrates. Ils ont même remporté en 2020 l'Etat du New Hampshire, pourtant solid blue ! Et ceux que les Républicains avaient remporté dans la région des lacs dans la foulée de l'élection de Trump, s'ils ont bien voté Biden, par contre n'ont pas remis en question les Congrès d'Etat dominés désormais par les Républicains.

Or détenir les Etats, soit par les gouverneurs (sortes de présidents d'Etat), soit surtout par les législatures est indispensables. Parce que ces législatures ont d'une part un grand rôle législatif au sein d'Etat de ce pays fédéral - tout ne se décide pas à Washington, comme en France tout se décide à Paris.

Ensuite, parce que ces législatures ont la main, en particulier en 2020 (après le recensement décennal de population), pour "redessiner" les circonscriptions, afin de favoriser les Républicains, tant pour les élections locales suivantes, que surtout pour la désignation de Représentants pour le Congrès fédéral. Et surtout, pour passer des lois restreignant le vote démocrate : organisation des scrutins dans chaque Etat, par exemple interdire le vote par correspondance, ou réduire le nombre de bureaux dans les "mauvais" quartiers afin de décourager le vote.

Ajoutons la Cour Suprême, désormais dominé à 6-3 par les Républicains, avec 3 juges particulièrement réacs et très jeunes (50 ans) nommés par Trump, qui va donc mettre des batons dans les roues de toute présidence démocrate pour les 15-20 prochaines années. Un président démocrate aurait bien la possibilité de noyer ces 6 juges par la nomination d'une flopée de juges progressistes (puisque le nombre de juges suprêmes n'est pas fixé), mais pour cela il faut le soutien du Sénat...et Manchin, on le retrouve encore, s'y oppose.

C'est TRES mal parti pour les midterms de fin 2022. Biden a été l'arbre qui a caché la forêt, et les Républicains, sûrs de gagner, peuvent se montrer plus arrogants, plus agressifs que jamais. L'Europe ferait bien de préparer un éloignement des USA, pour ne pas être prise au dépourvu.

Bonjour,

C'est peut-être moins le rapport Biden - Trump qu'il faudrait analyser, mais plus l'incompétence de M Biden vis à vis de son propre électorat et notamment de la frange de gauche. En effet, M Biden habitue son petit monde à s'assoir sur des principes parfaitement annoncé lors de sa prise de mandat. L'exemple du retour aux accords de Paris, alors qu'il demande de renforcer l'exploitation des puits de pétrole au USA est plutôt éclairant des usages à géométrie variable du "Hollande" Américain.

Du point de vue de l'international , la démarche de M Biden est basé sur une attitude égocentrique, notamment en Europe où la courroie de transmission de l'Otan est activé sans retenue et sans partage avec l'UE totalement ignorée. L'exemple des sous-marins Australien confirme ce point de vue. Idem pour sa débandade en Afghanistan où les USA sont partis la queue entre les jambes.

Personnellement, je pense que M Biden perdra chez lui , car en réalité, son parti est incapable de traiter des problèmes Américains à l'instar de son incapacité sur les secteurs internationaux (Chine, Russie, etc)

M Biden aurait du tenir compte de la grande violence dans la société Américaine pour l'orientation de sa politique et finalement M Biden essaie d'oublier son électorat de gauche dans chacune de ses démarches.

Au lieu d'envisager de gagner des guerres extérieures, M Biden devrait se préparer à perdre celle qui va se mener aux USA face à des électeurs très septiques des actions Américaines.

Cordialement

  • Nouveau
  • 06/01/2022 17:55
  • Par

Dès le début du mandat de Mr Trump, j'ai été surpris par son anti-démocratisme primaire. Se comportant comme un histrion élu, il n'a eu de cesse de dévaloriser sa fonction, et par ce biais, le système qui la lui a octroyé. Il est difficile de le dénoncer sans renforcer la remise en question du principe démocratique. La confusion qu'entretient Donald Trump et ses acolytes entre fonction et personnalité (identités), me semble de même nature que celle qui tente de transformer  électeurs et candidats en objets de consommation.

Mr Trump exagère tout de même en envoyant ses électeurs à l'hôpital, voire au cimetière, en utilisant le virus de la COVID, par haine de la démocratie.

Le nombre de décès par millions d'habitants est le même au USA qu'en France et touche bien plus la minorité noire que les blancs.
Bien évidemment selon les pays, chacun pense que les chiffres du voisin est truqué. la Grande Bretagne réajusterait par exemple ses chiffres... mais bien évidemment les élections américaines se sont passées dans la plus grande transparence.

On sait ce que la transparence américaine et démocrate veut dire  depuis ...Wikileaks et les tortures infligées à ASSANGE par les américains... mais dont on aurait attendu plus de mansuétude de la part des  démocrates et de Bernie Sanders . Cette américanopholâtre ne souligne pas que Trump contrairement aux démocrates n'a déclaré aucune guerre et semble beaucoup moins islamophobes que les démocrates.

J'ai beau chercher, je ne vois aucun sens à votre commentaire... A part un bla bla anti américain et de la bienveillance pour Trump qui n'a déclaré aucune guerre (sauf à la démocratie, aux droits de l'homme, aux femmes, aux pauvres, aux clandestins, etc, mais ça vous passe à 3000 au dessus de la tête visiblement).

Aller, encore un peu de relativisme et vous allez nous chanter la grandeur de Poutine et Xi Jinping.

Trump va clairement revenir et prendre sa revanche. Je suis pas fada mais la censure qu il a eu sur les réseaux sociaux mérite une fessée 

Censure ? Vous voulez dire que Trump aurait dit des vérités qui auraient été censurées ?? Han la la... Oui, c'est pas bien ! Vite vite, rétablissons la vérité en redonnant la possibilité à Trump d’asséner ses contre-vérités, ses intox, ses réflexions racistes et misogynes, ses attaques personnelles, etc sur les réseaux sociaux. Parce qu'avec seulement son propre site internet, Fox News et tous les autres médias réacs des US, le pauv' petit n'a pas de quoi se faire entendre.

Je vous donne l'adresse de son site pour que vous puissiez vous informer sans censure : https://www.donaldjtrump.com

Et n'oubliez pas en France l'indispensable CNews, le média sans censure qui dit rien que la vérité.

  • Nouveau
  • 20/01/2022 17:44
  • Par

Entre un président français hyper puissant et un président étatsunien pour ainsi dire impuissant il faudrait sans doute placer le curseur au juste milieu !

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous