Kinshasa vu de son fleuve: «Tout le monde se débrouille pour gagner un petit rien»

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

pour prolonger, ce superbe et passionnant film de Thierry Michel sur le fleuve Congo:

 

DOC. LES RIVES DU FLEUVE CONGO © reaconews

Oui, très bon documentaire, passionnant c'est vrai, je l'avais vu à sa sortie et j'y ai pensé en lisant cet article.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Merci vraiment pour cet article. Qu'on espère le premier d'une série sur cet immense pays.. Dont l'avenir inquiète au plus haut point, avec l'incertitude sur le départ de Kabila fils.

Ferez-vous un article sur, par exemple, les réalités du système de santé en RDC, question importante relativement aux congolais malades en France qui espèrent un titre de séjour au motif de santé?

Egalement sur les risques d'un retour au pays pour des congolais déboutés du droit d'asile à qui, pourtant, on délivre des OQTF?

Bientôt la suite?

Bon dimanche!

« Et je vis le Congo, serpentin de moire,
Traversant la forêt dans un éclair noir… »

Le Cercle des poètes disparus.

Ca serre le coeur, rien ne change jamais, et ces femmes qui vendent un peu de charbon de bois ou quelques bières...

 

chez Bolloré : « La RDC reste d’abord une économie mondialisée, qui dépend plus fortement des grands pouvoirs économiques comme les États-Unis, l’Europe ou la Chine que de ses voisins, explique Tom De Herdt. Bien qu’une croissance plus “africaine” soit certainement envisageable – notamment, entre autres, en misant sur le fleuve Congo. »

Une colonie, donc, de ce point de vue

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale