Alaa El Aswany: «L’Egypte est à l’aube d’un grand changement»

Par
Immense succès (un million d'exemplaires vendus), L'Immeuble Yacoubian a fait connaître l'écrivain égyptien Alaa El Aswany dans le monde entier. Avec J'aurais voulu être égyptien, paru fin février, ce dentiste de profession et grand admirateur de Naguib Mahfouz – un ami de son père –, donne à entendre une critique acerbe de l'Egypte et des Egyptiens. Alors que se profile la succession du président Hosni Moubarak, l'Egypte va «bouger», nous explique-t-il. Entretien texte et vidéo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un million d'exemplaires vendus dans le monde. Immense succès public, L'Immeuble Yacoubian, publié en France en 2006 chez Actes Sud, a fait connaître l'écrivain égyptien Alaa El Aswany dans le monde entier.
Dentiste de profession, journaliste à ses heures, grand admirateur de Naguib Mahfouz, qui était un ami de son père, l'écrivain donne à entendre, avec J'aurais voulu être égyptien, en librairie depuis la fin du mois de février, une critique acerbe de l'Egypte et des Égyptiens, tout autant qu'une société multiple, riche, prisonnière de la dictature, mais qui ne tardera pas à se réveiller selon son auteur. Alors que se profile la succession du président Hosni Moubarak, l'Egypte va «bouger», prévient-il. «Je ne sais pas quand, mais bientôt, c'est désormais une certitude.» Entretien.