En Algérie, derrière la contestation, la menace d’une crise énergétique

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ça y est, il a parlé ! En quelques mots à peines audibles – « Je suis venu déposer officiellement ma candidature, conformément à l’article 74 de la Constitution et à l’article 32 à la loi électorale » –, Abdelaziz Bouteflika a confirmé au président du Conseil constitutionnel sa candidature au scrutin du 17 avril.