Corée du Nord: et si Trump avait raison?

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est ce mardi à 3 heures du matin que le fameux train vert olive de Kim Jong-un est entré dans la gare centrale de Pyongyang. Comité d’accueil au garde-à-vous, fleurs en papier, saluts de la main et mine fatiguée… Le « Leader suprême » nord-coréen a-t-il fait 120 heures de train aller-retour entre Pyongyang et Hanoï, à travers la campagne chinoise, pour rentrer les mains vides ?