A l'affût des révolutions. En Syrie, la peur a changé de camp

Depuis le 15 mars 2011, des manifestations secouent plusieurs villes syriennes. A la surprise de beaucoup, la Syrie n’a pas incarné l’exception du printemps arabe malgré le climat de terreur qui y règne. Par Nadia Aissaoui et Ziad Majed.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un article de Nadia Aissaoui et Ziad Majed