GE, champion du monde de l'évasion fiscale

Les groupes américains ont caché plus de 1 000 milliards de dollars dans les paradis fiscaux. Le conglomérat américain GE devance de loin tous les autres, avec environ 110 milliards de dollars placés dans des centres offshores.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n’y a pas que Google, Apple ou Amazon qui ont recours aux paradis fiscaux. Les vieux groupes industriels américains ont découvert bien avant les chemins des îles Vierges, des Bermudes, ou de l’Irlande. Leur défense est toujours la même : échapper au fisc américain, jugé confiscatoire – le taux de l’impôt sur les sociétés est de 35 % aux Etats-Unis. Selon les estimations, 1 000 milliards de dollars, appartenant aux grands groupes américains, seraient ainsi cachés dans ces destinations discrètes et « compréhensives ».