L'Italie va demander de plus grandes marges de manoeuvre à l'UE

Par
L'Italie va demander à l'Union européenne de pouvoir disposer de plus grandes marges de manoeuvre en termes d'investissements publics et de réformes, déclare le vice-président du Conseil italien Luigi Di Maio, ajoutant que tous les membres de l'UE devraient avoir des régimes fiscaux et des systèmes de protection sociale identiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MILAN (Reuters) - L'Italie va demander à l'Union européenne de pouvoir disposer de plus grandes marges de manoeuvre en termes d'investissements publics et de réformes, déclare le vice-président du Conseil italien Luigi Di Maio, ajoutant que tous les membres de l'UE devraient avoir des régimes fiscaux et des systèmes de protection sociale identiques.