Hollande en Egypte, un voyage à la gloire de Sissi et des Rafale

Par

Le président français est l’invité d’honneur de l’inauguration en grande pompe du nouveau canal de Suez. Un projet porté par le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, à qui la France est parvenue à vendre ses Rafale. Tant pis pour les droits de l’homme et la démocratie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les avions de chasse et le navire de guerre ont été livrés à temps. Jeudi 6 août, le président-maréchal égyptien Abdel Fattah al-Sissi va contempler, avec François Hollande à ses côtés, sa grande œuvre : le nouveau canal de Suez, pour lequel trois des Rafale et la frégate multimissions Fremm, achetés par l’Égypte à la France, vont parader. Une cérémonie qui symbolise le « partenariat stratégique » noué entre les deux pays, en dépit de la violente répression organisée par le régime égyptien.