Le gouvernement Modi reprend la main sur le Cachemire indien

Par Barnabé Binctin Et Guillaume Vénétitay

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Srinagar (État du Jammu-et-Cachemire, Inde), correspondance.– « C’est le jour le plus noir de l’histoire de la démocratie indienne. » C’est par ces mots que Mehbooba Mufti, ex-ministre en chef du Jammu-et-Cachemire, a commenté la décision annoncée ce lundi 5 août par le gouvernement de Narendra Modi : la suppression de l’autonomie de cet État, dont la souveraineté est contestée par le Pakistan voisin.