Scènes d’apocalypse à Beyrouth

Par Justine Babin

Mardi, deux explosions dans le port de Beyrouth ont ravagé une partie de la ville. Elles se sont produites dans un entrepôt contenant environ 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium. Après la crise économique et sanitaire due au Covid-19, le Liban doit fait face à une nouvelle catastrophe. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Beyrouth (Liban).– C’est dans une ville brisée que se sont réveillés mercredi matin les habitants de Beyrouth. De multiples éclats de verre jonchaient encore les rues, stigmates des deux gigantesques explosions survenues la veille aux alentours de 17 heures sur un site de stockage du port de la capitale libanaise.