Société Générale: 20 millions de dollars disparus dans une transaction pétrolière

Par

À Genève, une société nigériane vient de faire perdre 20 millions de dollars à la Société Générale dans un tour de passe-passe qui implique aussi British Petroleum (BP). L'affaire est révélatrice des mœurs de la profession et permet de faire une plongée dans les arcanes de la corruption pétrolière au Nigeria qui dispose de relais en Suisse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Genève, de notre correspondante.- Il se passe de drôles de choses à Genève, l'un des centres mondiaux du négoce de matières premières. Pas un mois sans qu'une société de trading ne soit confrontée à un litige, un problème de retard ou de qualité de pétrole ou qu'une banque ne se ronge les sangs avec un financement qui n'aboutit finalement à aucune transaction, faute d'une logistique suffisante pour livrer la marchandise.