Joseph Stiglitz: «L’Europe est au bord de l’abîme»

Par

Dans un entretien à Mediapart, le célèbre prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz s’inquiète de la poursuite de l’austérité dans la zone euro. Il s’alarme aussi des politiques de Donald Trump et de l’explosion des inégalités, dix ans après la crise financière de 2008. Plus que jamais, il plaide pour « augmenter les salaires », réguler la finance et lutter contre les « monopoles ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant.– Dix ans après la crise de 2008, où en est la régulation financière ? Membres de l'ICRICT, une commission indépendante créée il y a trois ans qui propose notamment de réformer la taxation des multinationales, d'éminents économistes et défenseurs d'une régulation de la finance se sont réunis mardi 4 septembre à New York. Parmi eux, le spécialiste des paradis fiscaux Gabriel Zucman, professeur à l'université californienne de Berkeley, la députée européenne écologiste Eva Joly, ou l'économiste indienne Jayati Ghosh, venue dire ses craintes de voir la bulle d'endettement des pays émergents « éclater bientôt, peut-être dès cette année ».