La Maison Blanche frappée par de nouvelles révélations fracassantes

Par

La sortie du livre du journaliste américain Bob Woodward sur l'administration Trump suscite depuis mardi 4 septembre une série de réactions de dénégations en chaîne. Le journal Washington Post diffuse l'enregistrement sonore d'une conversation téléphonique entre le journaliste d'investigation et le président des États-Unis.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

C'est un nouveau livre accablant sur la Maison Blanche. Dans Fear (« La Peur »), dont le quotidien The Washington Post publiait ce mardi 4 septembre en avant-première quelques extraits, le journaliste d'investigation Bob Woodward révèle que Donald Trump a demandé l'an passé que soit organisé l'assassinat du président syrien Bachar al-Assad… mais que son secrétaire à la défense James Mattis a préféré ignorer cette exigence.

Plus généralement, l'ouvrage dresse le portrait d'un président américain prompt à l'invective et à l'injure ainsi qu'à la prise de décisions impulsives. L'auteur qualifie le chaos qui règne au sein de la présidence de « coup d’État administratif » et de « crise de nerfs » du pouvoir exécutif.

Quelques heures après la publication des premiers extraits, l'administration Trump a diffusé une série de démentis. Parmi ceux-ci, le ministre de la défense dénonce une « fiction ».

De son côté, le quotidien devenu célèbre dans l'affaire du Watergate a mis en ligne l'enregistrement d'une conversation téléphonique entre le journaliste et le président des États-Unis. Dans cet entretien, Donald Trump assure n'avoir jamais été informé des demandes d'interview de Bob Woodward, quand bien même celui-ci avait déposé plusieurs requêtes.

À écouter sur le site du Washington Post ou ci-dessous.

© Washington Post

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale