Un groupe malien lié à Al Qaïda sur la liste US des organisations terroristes

Par
Le département d'Etat américain a intégré mercredi le Groupe de soutien de l'islam et des musulmans (GSIM), organisation islamiste malienne liée à Al Qaïda, à sa liste noire des organisations terroristes.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

WASHINGTON (Reuters) - Le département d'Etat américain a intégré mercredi le Groupe de soutien de l'islam et des musulmans (GSIM), organisation islamiste malienne liée à Al Qaïda, à sa liste noire des organisations terroristes.

Formé en mars 2017 par plusieurs organisations djihadistes, le groupe, aussi connu sous son acronyme arabe JNIM, a revendiqué de nombreux attentats et enlèvements, dont l'attaque commise en mars dernier à Ouagadougou, au Burkina Faso, contre le siège de l'état-major des forces armées et l'ambassade de France qui a fait 16 morts.

Il détient aussi plusieurs otages, dont la Française Sophie Pétronin.

L'inscription du JNIM, commandé par Iyad ag Ghali, sur cette liste interdit à tout citoyen américain de réaliser des transactions avec le groupe, dont la totalité des éventuels avoirs aux Etats-Unis sont bloqués.

"Al Qaïda et ses affiliés, comme le JNIM, demeurent des menaces mortelles pour les Etats-Unis et nos alliés. Leur inscription fait partie de nos efforts continus pour assécher les finances d'Al Qaïda, la priver des ressources dont elle a besoin pour mener des attaques", a précisé Nathan Sales, coordinateur de la lutte contre le terrorisme au département d'Etat.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale