La statue très politique de Vladimir Poutine

Par

En choisissant d'ériger devant le Kremlin une statue à la gloire du prince Vladimir, grand « unificateur des terres russes », Vladimir Poutine envoie un signal de plus à ses voisins sur ses velléités d'empire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une immense statue du prince Vladimir, qui a régné sur la Russie kiévienne (l’État berceau des Russie, Ukraine et Biélorussie actuelles) à la fin du Xe -début du XIe siècle, trône désormais devant le Kremlin. Elle a été inaugurée par Vladimir Poutine et le patriarche Kirill. En effet, Vladimir a aussi été celui qui, en 988, a choisi le christianisme byzantin pour son peuple, qu’il a fait baptiser en masse. L'événement, très politique dans une Russie contemporaine encore en guerre avec l'Ukraine, est raconté par Veronika Dorman dans Libération.