MIDTERMS: Mobilisation en hausse des Hispaniques, selon un sondage

Par
Les Latinos, qui s'étaient fortement abstenus lors des précédentes élections de mi-mandat en 2014, affichent un intérêt inattendu pour le scrutin de mardi que le président Donald Trump assume de transformer en référendum sur sa personne, montre un sondage Reuters/Ipsos réalisé au niveau national.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

(Reuters) - Les Latinos, qui s'étaient fortement abstenus lors des précédentes élections de mi-mandat en 2014, affichent un intérêt inattendu pour le scrutin de mardi que le président Donald Trump assume de transformer en référendum sur sa personne, montre un sondage Reuters/Ipsos réalisé au niveau national.

Cette enquête révèle également que cet électorat est près de deux fois plus enclin à soutenir des candidats démocrates que des candidats républicains à la Chambre des représentants.

Les associations militant pour l'inscription sur les listes électorales utilisent l'argument du style et des déclarations de Donald Trump sur l'immigration pour convaincre ces électeurs de se rendre aux urnes mardi.

En Arizona où se joue une bataille sénatoriale très serrée, une alliance de plusieurs associations baptisée "One Arizona" a contacté plus d'un million d'électeurs potentiels.

Des scrutins très incertains sont prévisibles dans d'autres Etats du Sud des Etats-Unis comme le Texas où se présente le sénateur sortant Ted Cruz ou en Floride où les démocrates tentent de prendre le siège de gouverneur.

L'enquête Reuters/Ipsos, menée du 1er septembre au 29 octobre, montre que 36% des électeurs d'origine hispanique se disent "certains" d'aller voter contre 27% en 2014.

Cette hausse de participation de 10 points est presque le double de celle enregistrée dans l'ensemble du corps électoral américain (+ 5 points), montre le sondage.

Cette mobilisation semble particulièrement forte parmi les hispaniques démocrates qui affirment à 42% être "certains" d'aller voter, contre 29% il y a quatre ans.

Parmi les électeurs latinos potentiels, 60% soutiendraient un candidat démocrate à la Chambre des représentants et 32% un candidat républicain.

Souvent négligés par les appareils des deux principaux partis politiques, les Hispaniques forment un groupe électoral divers avec environ 55% inclinant vers les démocrates, 31% vers les républicains et 12% se disant indépendants.

Plus d'un électeur potentiel hispanique sur deux se déclare "très motivé" à l'idée de choisir un candidat opposé à Donald Trump.

Après une abstention record de ces électeurs en 2014, le taux de participation de cette partie de la population est l'une des inconnues de ces midterms dont l'issue demeure très incertaine.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale