Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La question qui hantait les esprits, outre-Atlantique, était somme toute pacifiée, d’ordre constitutionnel : sur le papier, le vice-président Mike Pence avait-il ou non la possibilité, mercredi 6 janvier, de s’opposer à la ratification de l’élection de Joe Biden, acquise lors du scrutin du 3 novembre dernier ?