Elections en Israël: un fossé de plus entre citoyens juifs et arabes

Par

En Israël, le parti ultra-nationaliste d'Avigdor Lieberman est troisième dans les intentions de vote, à quatre jours des élections législatives du 10 février. Après avoir été exclus, puis réintégrés dans le processus électoral, les partis arabes d'Israël songent à boycotter une élection dont ils n'attendent plus rien. Sur le terrain, le soutien de la population israélienne à l'offensive «Plomb durci» contre Gaza a encore creusé le fossé entre les citoyens juifs et arabes d'Israël.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.