Le Conseil de l’Europe rappelle Varsovie à ses engagements

Par
Le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Niels Muiznieks, demande au nouveau Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, de faire connaître sa position sur plusieurs réformes ou projets de réformes considérés comme des reculs en matière de droits de l’homme et de démocratie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

STRASBOURG (Reuters) - Le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Niels Muiznieks, demande au nouveau Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, de faire connaître sa position sur plusieurs réformes ou projets de réformes considérés comme des reculs en matière de droits de l’homme et de démocratie.