L'Onu réclame une trêve d'au moins un mois en Syrie

Par
Les représentants des Nations unies en Syrie ont appelé mardi à un cessez-le-feu immédiat d'au moins un mois afin de permettre l'acheminement de l'aide humanitaire, alors que des bombardements aériens faisaient des dizaines de morts dans des zones rebelles près de Damas et dans le nord-ouest du pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BEYROUTH (Reuters) - Les représentants des Nations unies en Syrie ont appelé mardi à un cessez-le-feu immédiat d'au moins un mois afin de permettre l'acheminement de l'aide humanitaire, alors que des bombardements aériens faisaient des dizaines de morts dans des zones rebelles près de Damas et dans le nord-ouest du pays.