Israël: la fausse justice de la Cour suprême

Par

Considérée comme l’une des institutions les plus respectables du pays, la Haute Cour d’Israël a en fait pratiqué, depuis des décennies, une justice à deux faces : indulgente avec les colons, intraitable avec les Palestiniens. C’est ce que révèle, après une longue enquête, l’organisation israélienne des droits de l’homme B’Tselem dans un rapport rendu public ce mercredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans leur stratégie d’occupation et de colonisation des territoires palestiniens, les gouvernements israéliens qui se sont succédé depuis 1967 ont bénéficié d’une aide discrète, mais continue et efficace, d’une institution souvent louée pour son indépendance et sa neutralité : la Cour suprême d’Israël. C’est ce que révèle dans un rapport rendu public ce mercredi 6 février l’organisation israélienne de défense des droits de l’homme dans les territoires occupés, B’Tselem.