Depuis l’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis, le monde de la high-tech fait face à un dilemme en apparence insoluble. Alors qu’elles ont fondé toute leur communication, sociale et commerciale, sur des valeurs de respect, d’ouverture, de progrès, les sociétés de la Silicon Valley sont confrontées à une nouvelle administration conservatrice et xénophobe mais avec laquelle il faut bien traiter.