Donald Trump et la Silicon Valley, «c’est compliqué»

Par

Après avoir fait ouvertement campagne contre le candidat républicain, les entreprises du numérique doivent maintenant composer avec la nouvelle administration. Malgré les oppositions à la politique migratoire, certains plaident déjà pour des relations plus apaisées au nom du réalisme économique. D’autres, comme le fondateur de PayPal, ont depuis longtemps rejoint le camp Trump et placent leurs pions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis l’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis, le monde de la high-tech fait face à un dilemme en apparence insoluble. Alors qu’elles ont fondé toute leur communication, sociale et commerciale, sur des valeurs de respect, d’ouverture, de progrès, les sociétés de la Silicon Valley sont confrontées à une nouvelle administration conservatrice et xénophobe mais avec laquelle il faut bien traiter.