Afrique du Sud: Le procès de Zuma repoussé au 8 juin

Par
L'ancien président sud-africain Jacob Zuma répondra le 8 juin d'accusations de corruption lors de la signature d'un contrat de vente d'armes d'un montant de 2,5 milliards de dollars (2 milliards d'euros) à la fin des années 1990, a décidé vendredi un tribunal de Durban.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

DURBAN, Afrique du Sud (Reuters) - L'ancien président sud-africain Jacob Zuma répondra le 8 juin d'accusations de corruption lors de la signature d'un contrat de vente d'armes d'un montant de 2,5 milliards de dollars (2 milliards d'euros) à la fin des années 1990, a décidé vendredi un tribunal de Durban.