Cécile Kyenge, première ministre noire d'Italie, cible d'insultes racistes

Désignée samedi au poste de ministre de l'intégration, la députée d'origine congolaise fait l'objet d'une campagne xénophobe menée, notamment, par la Ligue du Nord.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La ministre italienne de l’intégration Cécile Kyenge, devenue samedi 4 mai la première femme noire de l’histoire de l’Italie à entrer au gouvernement, est la cible depuis sa nomination d’insultes racistes, notamment de la part de responsables de la Ligue du Nord.