Des bombardiers US déployés au Moyen-Orient comme avertissement à l'Iran

Par
Les Etats-Unis déploient un groupe aéronaval, dont des bombardiers, au Moyen-Orient afin de signaler clairement à l'Iran que toute attaque contre les intérêts de Washington ou de ses alliés sera sanctionnée, a annoncé dimanche le conseiller à la Sécurité nationale de la Maison blanche.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis déploient un groupe aéronaval, dont des bombardiers, au Moyen-Orient afin de signaler clairement à l'Iran que toute attaque contre les intérêts de Washington ou de ses alliés sera sanctionnée, a annoncé dimanche le conseiller à la Sécurité nationale de la Maison blanche.

Dans un communiqué, John Bolton déclare que l'administration américaine a pris cette décision en réponse à un nombre d'indications et d'avertissements troublants et croissants.

Téhéran a instauré mardi dernier une loi désignant comme "terroristes" tous les soldats américains déployés au Moyen-Orient et qualifiant le gouvernement américain de "commanditaire du terrorisme", en riposte à la décision de Donald Trump d'inscrire les gardiens de la Révolution islamique sur la liste américaine des entités terroristes étrangères.

Les tensions entre Washington et Téhéran se sont accrues depuis l'annonce par Donald Trump, en mai dernier, du retrait des Etats-Unis de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien et le rétablissement progressif des sanctions économiques visant l'Iran.

"Les Etats-Unis ne cherchent pas la guerre avec le régime iranien", dit John Bolton, "mais nous sommes complètement prêts à répondre à toute attaque" qui serait perpétrée par les milices alliées à l'Iran, le corps des gardiens de la Révolution islamique ou l'armée iranienne.

Toute attaque contre les intérêts des Etats-Unis ou de ceux de leurs alliés donnera lieu à une réponse d'une "force implacable", précise-t-il.

Un responsable américain a déclaré que des troupes avaient reçu pour ordre de se rendre au Moyen-Orient à des fins de "dissuasion" de ce qui a été perçu comme les préparatifs de possibles attaques par l'armée iranienne contre des soldats américains dans la région.

Aucune attaque imminente contre l'armée américaine n'est attendue par Washington, a ajouté ce responsable, s'exprimant sous couvert d'anonymat.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale