Rome prête au dialogue avec l'UE, dit Di Maio

Par
Le vice-président du Conseil italien et chef de file du Mouvement 5 Etoiles Luigi Di Maio a dit jeudi que Rome voulait engager des négociations avec la Commission européenne pour éviter le déclenchement d'une procédure disciplinaire du fait de l'augmentation de sa dette publique.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

MILAN (Reuters) - Le vice-président du Conseil italien et chef de file du Mouvement 5 Etoiles Luigi Di Maio a dit jeudi que Rome voulait engager des négociations avec la Commission européenne pour éviter le déclenchement d'une procédure disciplinaire du fait de l'augmentation de sa dette publique.

Ces négociations doivent être menées par des politiques, pas des "bureaucrates", a-t-il déclaré ajoutant qu'il ne voyait pas la nécessité de corriger le budget italien.

"Il ne devrait pas y avoir de correction du budget", a-t-il dit.

Dans un entretien publié dans l'édition datée de jeudi de La Repubblica, le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, a déclaré que l'Italie avait besoin d'une importante réduction de son déficit public cette année et l'année prochaine pour éviter une procédure disciplinaire.

La Commission a déclaré mercredi que l'Italie était en infraction avec les règles budgétaires de l'Union européenne en raison de l'augmentation de sa dette publique, une situation qui justifie selon elle l'ouverture d'une procédure disciplinaire.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale