Incendies russes: les autorités françaises jugent «très faibles» les risques de pollution radioactive

Par
Un épais nuage de fumée a recouvert Moscou, et les autorités russes s'inquiètent de voir le feu s'approcher de la zone de Tchernobyl. Un risque de crise due à la radioactivité sur l'Europe? Les autorités françaises se veulent rassurantes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Moscou suffoque sous la fumée, en pleine canicule (encore 40° C jeudi 5 août). C'est la conséquence directe des incendies historiques qui frappent l'ouest du pays: un épais nuage de fumée brumeuse s'est installé sur la capitale russe (quelque 10 millions d'habitants) ces derniers jours, obligeant les employés moscovites à se promener dans les rues munis de masques chirurgicaux (photos sur Le Monde).