Le Venezuela et la Colombie à couteaux tirés

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À quoi sert-il de cultiver des amis quand on a d’aussi bons ennemis à faire valoir ? Immédiatement après avoir été la cible d’un attentat au drone, le président vénézuélien a désigné le coupable de cette tentative d’assassinat inédite : son homologue colombien. « Je n'ai aucun doute que [les auteurs sont] l’ultra-droite vénézuélienne alliée avec l’ultra-droite colombienne de Juan Manuel Santos », a assuré Nicolás Maduro sans s’embarrasser d’apporter le moindre élément de preuve.