Affaire Skripal: Moscou juge les allégations britanniques inacceptables

Par
Le Kremlin a de nouveau nié jeudi toute implication dans l'empoisonnement de l'ancien agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, début mars en Angleterre, et a jugé inacceptable les allégations de Londres laissant entendre que cet acte a été approuvé par les plus hautes autorités russes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MOSCOU (Reuters) - Le Kremlin a de nouveau nié jeudi toute implication dans l'empoisonnement de l'ancien agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, début mars en Angleterre, et a jugé inacceptable les allégations de Londres laissant entendre que cet acte a été approuvé par les plus hautes autorités russes.