Wall Street commence à bouder les armes à feu

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant.– Les drapeaux étaient en berne lundi 2 octobre, tandis que Donald Trump, quelques heures après l’effarante tuerie de Las Vegas, montrait une inhabituelle piété en appelant ses concitoyens à prier pour les victimes. Wall Street, pour sa part, avait déjà rompu sans vergogne avec le deuil national, mais pas avec ses traditions : les cours des actions des fabricants d’armes ont grimpé dès l’ouverture des marchés.