Pékin garde le silence sur la disparition du président chinois d'Interpol

Par
Les autorités chinoises n'ont toujours pas commenté officiellement la disparition du président d'Interpol, Meng Hongwei, et les médias d'Etat samedi ne mentionnent pas l'affaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PEKIN/LYON (Reuters) - Les autorités chinoises n'ont toujours pas commenté officiellement la disparition du président d'Interpol, Meng Hongwei, et les médias d'Etat samedi ne mentionnent pas l'affaire.